L'Oeil Curieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 12 juin 2017

Je me suis perdu

Je me suis perdu dans la grisaille des canaux endormis de Bruges, poursuivi par l'écho de mes pas.
Autour de moi, bourdonnaient les idiotguides.

Fernand Khnopff – canal à Bruges
Fernand Khnopff – canal à Bruges

Je suis allé voir la rose qui ce matin avait déclose.

Gustav Klimt - Rosiers sous les arbres
Gustav Klimt - Rosiers sous les arbres

J'ai senti la morsure cristalline de l'hiver sur mes joues rougies.
Un fantôme passait, prenait deux photos, le tableau, le cartel puis disparaissait.

Gustav Fjæstad, Vintermånsken Winter Moonlight)
Gustav Fjæstad, Vintermånsken Winter Moonlight

J'ai guetté le pointu ou j’embarquerai comme apprenti pêcheur.

Henri Edmond Cross, les Îles d'or Ph. Hubert Josse © Archives Larbor
Henri Edmond Cross - Les Îles d'or
Photo Hubert Josse © Archives Larbor

J'ai attendu l'aube pour entendre Stockholm s'éveiller.
De laides leds vertes et rouges souillaient la nuit mourante.

Gryning över Riddarfjärden


Eugène Jansson - Gryning över Riddarfjärden -

Samedi, au Musée d'Orsay, l'enfer, c’était les autres visiteurs...


dimanche 19 février 2017

J'ai préféré la fin

Cy Twombly, je ne connaissais pas vraiment avant cette visite au Centre Pompidou.
J'ai certainement été attiré par une œuvre, vue au détour du teaser de l'exposition ou dans un article de la presse écrite.

Vide de toute connaissance, tant sur l’œuvre que sur l'artiste, j'ai donc abordé la visite en espérant l'émotion, appelant la rencontre qui réjouirait les yeux et le cœur.

J'ai été déçu en parcourant la plupart des salles.
Non, pas déçu, plutôt décontenancé et indifférent.
Il ne se passait rien entre les tableaux et moi.
Mais au fond de moi, flottait encore le souvenir de cette image qui avait fait naître l'envie et la curiosité pour cet artiste.

Enfin, dans les dernières salles, elles étaient là.
Colorées, libres, les œuvres tardives apparaissent moins cérébrales que les cycles faisant référence aux mythes ou personnages antiques de la culture méditerranéenne.
Cette débauche d'énergie, brute, avec les coulures, me réjouit et les couleurs, crues, lumineuses m’enthousiasment.
J'étais récompensé par ces quelques écritures et fleurs, enfin révélées avant de quitter l’exposition.

Cy Twombly Camino Real II, 2010
Cy Twombly Camino Real II, 2010
© Gagosian Gallery

Cy Twombly Untitled (Bacchus) , 2005
Cy Twombly Untitled (Bacchus) , 2005
© BKP, Berlin. RMN-Grand Palais/Image BSTGS

Cy Twombly Blooming, 2001-2008
Cy Twombly Blooming, 2001-2008
© Cy Twombly Foundation, Courtesy Archives Nicola Del Roscio

Cy Twombly Sans titre (Gaète) , 2007
Cy Twombly Sans titre (Gaète) , 2007
© BKP, Berlin. RMN-Grand Palais/Image BSTGS

Et je conserve le souvenir enchanté de cette surface, aquatique et pâle, écho fantomatique aux nymphéas de Monet.

Cy Twombly Sans titre (A Gathering of Time), 2003
Cy Twombly Sans titre (A Gathering of Time), 2003
© BKP, Berlin. RMN-Grand Palais/Image BSTGS




samedi 7 janvier 2017

Rusiñol de mes amours

Les addictions sont source de réels bonheurs.
Je sais que cette déclaration va faire bondir les addictologues de leurs beaux fauteuils en cuir, mais je m'explique.

Pour cette fin d'année 2016, direction la ville rose, Toulouse.
Organisation des activités sur place : rugby et bonne chère, deux addictions, mais que je ne développerai pas ici, car l'Oeil Curieux n'est ni un blog sportif, ni un blog gastronomique, même si je résiste pas au plaisir de vous dire que le match Stade Toulousain – Clermont au Stadium était fort plaisant et que le dîner de la St Sylvestre au Py'r fut une inoubliable et délectable expérience.

Mais aussi visites de musées et là, nous sommes au cœur du sujet.
Un tour au Musée des Augustins était donc prévu, avec l'exposition "Fenêtres sur cours Peintures du XVIe au XXe siècle" qui me semblait intéressante, par curiosité dirais-je.

Déjà les bâtiments du musée sont un ravissement, le cloître incite à la méditation, et le jardin, endormi dans l'hiver humide de la Garonne, laisse imaginer une floraison séduisante aux beaux jours.

L'exposition, quant à elle, est abritée dans l'église des Augustins, bel édifice construit à partir de 1307 et achevé au début du XVIe siècle, un écrin raffiné pour se promener de cour en jardin, de cloître en patio, du XVIe au XXe siècle à travers des peintures exposées.

L'exposition, je vous la recommande mille fois, parce que j'y suis tombé amoureux, et là réside le bonheur de l'addiction.

Je ne vous parlerai donc pas de toutes les toiles, car l'Oeil curieux a les yeux de Chimène pour Santiago Rusiñol, peintre espagnol symboliste et postimpressionniste.

Deux patios et un cloître ont fait battre mon cœur.

Son premier patio bleu respire la modestie.
Il abrite du linge qui sèche, et la femme avec sa panière semble hésiter, sur le seuil de la porte, pour ne pas déranger le photographe, pardon, le peintre.
La composition verticale laisse imaginer la fraîcheur du lieu, abrité.
La corde du puits invite à remonter un seau d'une eau limpide.

Santiago Rusiñol El pati blau
El pati blau
Santiago Rusiñol

Pas étonnant que cette scène ait été retenue pour l'affiche et la couverture du catalogue de l'exposition tant elle incarne à merveille le thème.

D'un bleu plus intense, son second patio abrite une végétation luxuriante.
Quelques fruits dans des coupes ne demandent qu'à être dégustés dans le calme et la volupté de ce cocon azur.

Santiago Rusiñol Patio azul Arenys de Munt
Patio azul (Arenys de Munt)
Santiago Rusiñol

Écho lumineux et ensoleillé au cloître des Augustins, brumeux et hivernal, traversé pour atteindre l'exposition, le cloître de Sant Benet propose l'ombre accueillante de sa galerie pour une déambulation contemplative.

Santiago Rusiñol El claustro de Sant Benet de Bages
El claustro de Sant Benet de Bages
Santiago Rusiñol

Merci mon addiction de m'avoir révélé ce formidable paysagiste et coloriste.
Merci mon addiction, pour les rencontres à venir.


- page 1 de 12