L'Oeil Curieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dernière chance

Le très bref billet de la dernière chance pour une exposition notée 2 ou 3 yeux 

    ou  

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 8 juin 2019

Je me souviens

Je me souviens avoir rencontré Samuel au Bar des Folies Bergère.
Nous avions discuté de nos racines charentaises, lui descendant d'une famille de l'île d’Oléron, moi d'un père né dans le sud Charente.
Nous avions bu pas mal de bière, de la Bass Pale Ale, me semble-t-il, même que je voyais la serveuse droite devant moi, et pourtant je voyais, sur la droite, son dos et mon reflet. Sans doute un effet du houblon.
Edouard Manet un bar aux Folies Bergère © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Edouard Manet un bar aux Folies Bergère
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Après avoir échangé nos adresses, nous nous sommes revus au long des années.
Je me souviens d'un premier pique-nique ou la liberté des convives m'avait étonné.
Edouard Manet Déjeuner sur l'herbe © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Edouard Manet Déjeuner sur l'herbe
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Mais le plus souvent, nous allions simplement bavarder en marchant sur les berges des fleuves.

Nous avions en commun d'habiter la région parisienne et d'aimer flâner au bord de l'eau.
Georges Seurat Pont à Courbevoie © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Georges Seurat Pont à Courbevoie
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Claude Monet Effet d'automne à Argenteuil © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Claude Monet Effet d'automne à Argenteuil
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Nous nous étions retrouvés lors de voyages en province.
Je me souviens en particulier d'un merveilleux été dans le sud, ainsi que de belles moissons en Bretagne.
Claude Monet Antibes © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Claude Monet Antibes
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Paul Gauguin Les meules © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Paul Gauguin Les meules
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Il me faisait également l'honneur de partager son intimité, l’accompagnant lors de ses visites.
Je me souviens d'un de ses amis, convalescent suite à une blessure à l'oreille.
Vincent van Gogh Autoportrait à l'oreille coupée © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Vincent van Gogh Autoportrait à l'oreille coupée
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London


Il nous avait proposé des fruit au moment du départ.
Paul Cézanne Pot de primevères et fruits © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Paul Cézanne Pot de primevères et fruits
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Notre rencontre dans un bar n'était pas étrangère à une trépidante vie nocturne, autre activité commune, juste un peu plus dévergondée que nos innocentes ballades au bord de l'eau.
Nous aimions traîner dans les bals populaires, en particulier pour voir ce chahut endiablé qui échauffait les sens.
Georges Seurat "Etude pour le chahut" © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Georges Seurat "Etude pour le chahut"
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Je me souviens encore de toutes les femmes que nous avions rencontrées, plus belles les unes que les autres.
Pierre Auguste Renoir Femme laçant sa chaussure © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Pierre Auguste Renoir Femme laçant sa chaussure
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Edgar Germain Hilaire Degas Après le bain - Femme se séchant © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Edgar Germain Hilaire Degas Après le bain - Femme se séchant
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Amedeo Modigliani Nu féminin © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Amedeo Modigliani Nu féminin
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Georges Seurat Nu féminin © The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London
Georges Seurat Nu féminin
© The Samuel Courtauld Trust, The Courtauld Gallery, London

Je n'ai plus revu Samuel depuis bien longtemps.
Mais je me souviens encore bien, mes impressions sont tellement vibrantes.


dimanche 28 avril 2019

L'autre 11 septembre

Les images répétées à l'infini de l'attentat du World Trade Center du 11 septembre 2001 ont occulté un autre 11 septembre.
Le 11 septembre 1973, le putsch du Général Pinochet renversait le gouvernement démocratiquement élu de Salvador Allende.

Alors vint le temps des arrestations arbitraires, de la torture et des disparitions, des autodafés organisés par les militaires et des stades détournés de leur vocation sportive....
Koen Wessing, jeune photographe néerlandais, a été le témoin de cette destruction de la démocratie.
Ses images sont d'autant plus fortes qu'elles ne montrent pas frontalement la violence et la répression, mais sa mise en place et l'irruption des militaires dans le quotidien des Chiliens.
Chili septembre 1973 Koen Wessing © Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas
Chili septembre 1973 Koen Wessing
© Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas

Chili septembre 1973 Koen Wessing © Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas
Chili septembre 1973 Koen Wessing
© Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas

Chili septembre 1973 Koen Wessing © Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas
Chili septembre 1973 Koen Wessing
© Koen Wessing / Nederlands Fotomuseum, Rotterdam, Pays-Bas

Plus tard, il couvrit le Nicaragua et le Salvador, photographiant avec une humanité toujours présente la violence politique et ses victimes.

Mais il restera à tout jamais le témoin de ce premier 11 septembre tragique : Koen Wessing :Septembre 1973, Montage Vidéo sur 3 écrans




Gio Ponti illico presto

Décidément la Nef du musée des Arts Décoratifs est le berceau de splendides expositions sur le design italien.
Après Piero Fornasetti, voici Gio Ponti.

Autant le dire d'emblée, ce genre d'individu m'exaspère au plus haut point !
Signor Ponti excellait dans tous les domaines, architecture, mais aussi design, des couverts aux meubles, en passant par les luminaires, la vaisselle, les objets décoratifs et tutti quanti.
Même ses courriers étaient de petites oeuvres d'art.
Lettre de Gio Ponti à Ilaria Borletti
Lettre de Gio Ponti à Ilaria Borletti


Mais passée l'exaspération née de ma propre pauvreté artistique, je me délecte
d'une machine à café belle comme un rêve chromé
Gio Ponti, Machine à expresso La Pavoni, 1948.
Gio Ponti, Machine à expresso La Pavoni, 1948

d'une théière d'où sortirait sans doute un génie (sans bouillir, car c'est mauvais pour le thé) si on la frottait
Gio Ponti, Théière Aero, 1957, Christofle, Paris. ©Fonds Christofle
Gio Ponti, Théière Aero, 1957, Christofle, Paris. ©Fonds Christofle

et d'un poisson qui sera à l'aise sur votre table comme un poisson dans l'eau, mais hors de l'eau.
Gio Ponti- Paolo De Poli, Poisson
Gio Ponti- Paolo De Poli, Poisson


- page 1 de 4