L'Oeil Curieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dernière chance

Le très bref billet de la dernière chance pour une exposition notée 3 yeux

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 27 janvier 2018

Dernière Chance pour les Paysages français

Non, ce billet n'est pas un ultime avertissement avant le bétonnage massif et définitif de l'Hexagone (déjà bien entamé en certains lieux) !
Par contre, il est l’ultime invitation à visiter l’enthousiasmante exposition de la BNF avant sa fermeture le 4 février.

En me rendant sur le site François Mitterrand, je pensais simplement découvrir les clichés de la mission photographique de la DATAR, commandés en 1984 à 29 photographes, dont Raymond Depardon, Robert Doisneau ou Josef Koudelka pour ne citer que quelques uns des plus connus.
Pour faire mon pédant, je pensais découvrir le pendant moderne de la mission héliographique de 1851.

Ces clichés de cette fameuse mission de la DATAR, je les ai bien vus, dont les étonnants montages d'Albert Giordan, effectués avec les primitifs moyens informatiques de cette époque lointaine (quand l'intelligence n'était pas encore artificielle).
Albert Giordan, Espaces Commerciaux, Midi
Albert Giordan, Espaces Commerciaux, Midi



Les centres commerciaux restent d'ailleurs des endroits bien attirants pour l'Oeil Curieux du photographe que j'ai été (je suis ? Je redeviendrai ?)

EA

L'Oeil Curieux, EA
Centre Commercial Régional Odysseum, Montpellier

La poursuite de la déambulation dans les allées des Galeries 1 et 2 offre non seulement une riche vision des paysages français à travers diverses missions photographiques, mais aussi une roborative découverte du paysage des pratiques photographiques relatives …. au paysage.

Paysage d'intérieur, la photocopieuse de Julien Benard, lieu de passage et de rencontre, et son utilisatrice qui semble échappée d'un tableau de Hopper.
Julien Benard, Série "La Photocopieuse"
Julien Benard, Série "La Photocopieuse"

Julien Benard, Série "La Photocopieuse"
Julien Benard, Série "La Photocopieuse"

Paysage mondialisé, avec le Paris de Fréderic Delangle, repeint aux couleurs de l'Inde, photographies grises de notre terne occident rehaussées des couleurs chatoyantes de Bollywood.
Frédéric Delangle, Paris Delhi
Frédéric Delangle, Paris Delhi



Paysage virtuel, avec Thibault Brunet, successeur numérique de Bernd et Hilla Becher, qui catalogue les bâtiments trouvés sur Google Earth.
Thibault Brunet, Typologie du Virtuel
Thibault Brunet, Typologie du Virtuel

De retour de la visite ou pour la préparer, la toile vous offre ses ressources avec la visite de l'exposition virtuelle de la BNF et le site de la Mission Photographique de la DATAR.


samedi 5 août 2017

Dernière Chance pour Magnum Analog Recovery

Certainement victime de la torpeur qui envahit la France au mois d'août, je n'écrirai pas un bon gros billet sur la magnifique exposition «  Magnum Analog Recovery  » proposée par le Bal pour les 70 ans de l’Agence fondée par Henri Cartier-Bresson, George Rodger, David “Chim” Seymour et Robert Capa.
Mais dans un ultime sursaut d’énergie, j'exhale 3 bonnes raisons d'aller voir Impasse de la Défense avant le 27 août.

Être accueilli dans une exposition de photographie par les images de Robert Capa sur Omaha Beach, ça n'a pas de prix (il paraît que pour le reste une carte de crédit fait l'affaire, mais j'en doute).

Robert Capa, Les troupes américaines à l'assaut d'Omaha Beach le jour du débarquement, Normandie, France, 6 juin 1944  Robert Capa © International Center of Photography/Magnum Photos
Robert Capa, Les troupes américaines à l'assaut d'Omaha Beach le jour du débarquement, Normandie, France, 6 juin 1944
Robert Capa © International Center of Photography/Magnum Photos

Voir les visages du chômage à Détroit, capturé par Elliot Erwit en 1961, c'est se souvenir que Magnum nous offre à voir le monde à travers les yeux des plus grands photographes.

Elliott Erwitt, Chômage, Détroit, 1961 © Elliott Erwit /Magnum Photos
Elliott Erwitt, Chômage, Détroit, 1961
© Elliott Erwit /Magnum Photos

Déambuler parmi ces tirages cartoline envoyés aux agents européens de Magnum pour diffusion à la presse, de 1947 à la fin des années 1970, précieux fossiles argentiques, c'est un fantastique voyage dans un temps ou l'image était rare, fixe et en noir et blanc.




dimanche 11 septembre 2016

Dernière chance pour Jean Lurçat

C'est la rentrée de l'Oeil Curieux et je suis déjà à courir après les expositions  !
Pas le temps d'écrire un beau billet, alors la rubrique « dernière chance » va sauver les apparences.

Je crie « Tapis » et j'abats trois cartes pour vous donner envie d'aller à la Manufacture des Gobelins (ou, soit dit en passant, je n'ai croisé ni gobelin, ni troll, ni orque, ni nain ou hobbit. Comme quoi les appellations peuvent être trompeuses...)

L'été n'est pas fini.
Il est donc encore temps de découvrir celui de Jean Lurçat (et aussi son automne, son hiver et son printemps).
Ses 4 saisons vous envelopperont dans leur nature vibrante, foisonnante et généreuse.
Vous voudrez passer la porte et marcher les pieds nus, caressé par les herbes chaudes et les rayons ardents de l'astre du jour.
Jean Lurçat, Les Saisons - L'Eté, 1941 © Visuel: Philippe Sébert © Fondation Lurçat / Adagp Paris, 2016
Jean Lurçat, Les Saisons - L'Eté, 1941
© Visuel: Philippe Sébert © Fondation Lurçat / Adagp Paris, 2016

A la vision des tapisseries de Lurçat, avec cette célébration de la nature, des plantes, des animaux, du soleil et de la lune, je pense à Giono.
D'ailleurs, n'ont-ils pas chacun leur « Chant du monde » ?


Sur les tapisseries, j’écris ton nom.
Poète engagé, Lurçat résista avec art et par l'Art durant les heures sombres des années 40.
Jean Lurçat, Liberté, 1943 / Collection du musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine
Jean Lurçat, Liberté, 1943
Collection du musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine


Cédez aux sirènes !
Surtout quand vous pouvez en accueillir une, charmante, délicatement lovée à vos pieds.
Jean Lurçat, Tapis « La Sirène » vers 1925 © Les Arts Décoratifs
Jean Lurçat, Tapis « La Sirène » vers 1925
© Les Arts Décoratifs


- page 1 de 2