L'oeil curieux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 2 septembre 2014

Mes Euros pour le Roi !

Nobles Dames et nobles Seigneurs,

N'écoutant que mon devoir, et ne pouvant faire moins pour notre bon Roi François, Charentais né à Cognac, et protecteur des Arts et des Lettres, j'ai payé mon écot à la Bibliothèque Royale de France.

Don_Bnf_2014_1.jpg

Qui m'aime me suive !
Pour le Roi ! Pour la France !

lundi 1 septembre 2014

L'OuExPo de Monsieur de Galbert

Comme vous êtes des fidèles de l'Oeil Curieux, donc des personnes cultivées (et curieuses), vous connaissez certainement l'OuLiPo.
Non ?
Bon, pour faire court, L'OuLipo, ou Ouvroir de Littérature Potentielle, est un rassemblement d'artistes qui, en s'imposant des contraintes lors de l'écriture de textes, propose de générer un nombre infini d'écrits.

L'exemple sans doute le plus célèbre est « La disparition », roman de Georges Perec, pour lequel l'auteur s'était contraint à ne pas utiliser une seule fois la lettre « e ».
Techniquement il s'agit d'un lipogramme.

Et bien je pense qu'Antoine de Galbert nous propose en ce moment, à la Maison Rouge, une manifestation de l'OuExPo, ou Ouvroir d'Exposition Potentielle.

Pour fêter les 10 ans de sa fondation, ladite Maison Rouge, Monsieur de Galbert a décidé de partager avec nous sa formidable collection d'art.
Pour cela, il s'est imposé deux contraintes :

  • d'abord, ne présenter que des œuvres qui s'accrochent sur un mur,
  • ensuite de confier l'accrochage à un logiciel, qui a décidé de l'organisation des surfaces d'exposition uniquement en fonction des dimensions des œuvres.


Le Mur - La Maison Rouge © Marc Domage
Le Mur - La Maison Rouge © Marc Domage

Démarche donc très « oulipienne », la réalisation sous contraintes, non pas d'un texte, mais d'une exposition.

Pour pousser jusqu'au bout l'absence de hiérarchisation des œuvres induite par le processus d'organisation, les cartels ne sont pas accolés aux œuvres, mais lisibles à la demande, sur Internet, en utilisant des tablettes ou smartphones durant la visite ou sur des bornes interactives présentes dans les salles d'exposition.

Alors, accrochez vous à votre souris, l'Ouvroir d’Exposition Potentielle est aussi accessible aux visiteurs !

Chacun peut décider de l'exposition qu'il va visiter.

Il y a une grosse vingtaine de murs numérotés.
Libre à chacun de les visiter dans l'ordre croissant, ou décroissant , de ne faire que les nombres premiers, puis les autres ensuite, de commencer par les pairs, puis de faire les impairs.
Ainsi ne serait ce qu'avec la numérotation des murs, il y a déjà matière à décider de SA propre contrainte pour créer SA propre exposition.

Autre contrainte possible, choisir un ordre de parcours basé sur les catégories (photographies, peintures, dessins...).

L'accès à la demande aux cartels permet aussi toutes les variations : les lire systématiquement (dans ce cas, prévoir sans doute plusieurs visites), lire suivant le besoin (œuvre inconnu, trou de mémoire sur l'auteur ou le titre d'une œuvre connue...), n'en lire aucun.

Tout est possible, l'infini s'offre à nous, quel vertige ! (d’où la nécessité de s'accrocher à sa souris durant la lecture de cette partie du billet).

C'est intéressant ce concept d'OuExPo, remarque poliment un lecteur habitué aux visites classiques, mais l'exposition vaut elle le déplacement ?
Oui, oui, mille fois oui !

Elle va vous surprendre agréablement ou désagréablement avec ses découvertes.
Elle va vous conforter dans vos goûts, partagés avec Antoine de Galbert (par exemple, comme lui j'aime Fontana, mais contrairement à lui, je ne peux pas en exposer sur mes murs...).
Elle va éveiller vos souvenirs, en faisant ressurgir de votre passé d'amateur d'art telle exposition ou tel artiste.
Son hasard va créer des rencontres merveilleuses, comme cette tête d'homme de Joel Peter Witkin qui contemple une autre tête, de bovin, avec en prime un logo « Artiste Français » qui fleure bon le label alimentaire.
Le Mur - La Maison Rouge © Marc Domage
Le Mur - La Maison Rouge © Marc Domage

Vous serez émerveillé par cette profusion joyeuse, teintée d'humour et de dérision, témoin le destin funeste de la vache Milka, cette improbable tête transformée en vaisseau de Star Wars, abritant C3PO ou le grand Timonier victime d'une singulière fièvre jaune.
Damien Deroubaix, Milka-Kuh, 2003
Damien Deroubaix, Milka-Kuh, 2003

Nicolas Darrot, C3PO, 2005
Nicolas Darrot, C3PO, 2005
Cliquer ici pour voir le vaisseau en action !

Alain Bizos, Bye-Bye Mao!, 1976
Alain Bizos, Bye-Bye Mao!, 1976

Vous porterez un regard grave sur la classique photographie en Noir & Blanc et une attention souriante sur l'impertinente en couleurs.
Le Pape Jean Paul II, Rome. Cité du Vatican, 2005© Paolo Pellegrin/Magnum Photos
Le Pape Jean Paul II, Rome. Cité du Vatican, 2005
© Paolo Pellegrin/Magnum Photos

Romain Pellas, Camouflage (Encombrant n° 8), de la série 8 Encombrants (1998-2002), 2002
Romain Pellas, Camouflage (Encombrant n° 8),
de la série 8 Encombrants (1998-2002), 2002

Vous quitterez La Maison Rouge, heureux, heureux de ces rencontres, heureux d'avoir partagé, durant quelques heures, la gourmande accumulation d'un beau collectionneur.

Merci Monsieur de Galbert !



Ecoutez l'émission de France Info sur le Mur de la Maison Rouge.


mardi 26 août 2014

Des euros pour le Roi !

Nobles Dames et nobles Seigneurs,

L'heure est venue de remplir les parchemins et d'envoyer vos deniers à la Bibliothèque Royale de France.

Maître des Heures de Henri II, Portrait de François Ier en habit de sacre (1566)
Maître des Heures de Henri II, Portrait de François Ier en habit de sacre (1566)
BnF Département des Manuscrits

Vous trouverez toutes les indications sur le site de la Bibliothèque Royale de France.


Pour le Roi ! Pour la France !

- page 1 de 80